Pyrénées septembre 2018

Pour notre escapade pyrénéenne de septembre, nous avons décidé d’aller à l’impressionnant cirque de Gavarnie que je connais depuis l’enfance mais que Tauche n’avait encore jamais vu …

… Pour admirer le cirque de Gavarnie loin de la foule, il suffit de se rendre en voiture au parking du col des Tentes, au-dessus du village de Gavarnie, puis prendre le sentier opposé à celui menant au col de Boucharo :

… En prenant le sentier à l’opposé, on chemine aidés d’un balisage jaune, jusqu’au pic de la Pahule, via le pic des Tentes :

… Au sommet du pic des Tentes, se trouve une table d’orientation :

… A partir de la table d’orientation, continuer à suivre la crête, toujours aidé du balisage jaune, jusqu’au Pic de la Pahule :


… En cheminant vers le pic de la Pahule, on peut admirer les prestigieux sommets du cirque de Gavarnie, ici (de gauche à droite) la fausse brèche de Roland et son doigt, le Taillon (3144 m), le Gabiétous (3031 m) (et le col de Boucharo) :

… la Brèche de Roland (2807 m) :


… arrivés au sommet du pic de la Pahule (après un passage raide où il faut faire attention) on a une vue plongeante sur le cirque de Gavarnie et sa cascade (la plus haute d’Europe) :

… la Tour et le Casque du Marboré (respectivement 3009 et 3006 m) :

… de l’autre côté, le massif du Vignemale :


… De retour au parking, vous pouvez faire un tour au lac des Especières (à 15 minutes du parking) (suivre panneau) :

… La randonnée du pic de la Pahule (depuis le col des Tentes) est donc une randonnée facile (balisage tout le long), rapide (environ 2 heures aller retour) et superbe permettant de découvrir le cirque de Gavarnie dans toute sa splendeur et ses « 3000 » (sommets de plus de 3000 mètres), et même le massif du Vignemale …

… Une beauté à couper le souffle, mais nous avons pu admirer d’autres merveilles pendant notre séjour, comme :

… le lac de Lourdes sous un ciel dégagé de début d’automne (on voit l’eau bleue du lac au centre de la photo derrière les arbres) :

… les rives du gave de Pau au niveau d’Argelès-Gazost :

… les rochers du lac d’Estaing :

… lac d’Estaing d’où nous avons débuté une randonnée vers le lac de Barbat que nous avons dû interrompre cause sentier coupé par travaux forestiers, mais que nous terminerons l’an prochain…

Publicités

Pyrénées avril 2018… Jour 3

Jour 3 (10 avril 2018) … Hier matin le ciel était pur sur Argelès et sa région, mais la météo incertaine pour la fin de matinée et l’après-midi, et de la neige était tombée à 1300 m :

… nous avons donc encore choisi une randonnée facile en basse altitude : monter au sommet du Béout (791 m), entre Argelès et Lourdes, depuis le village d’Ossen (490 m) :

… Montée vers le Béout :



… Avant l’arrivée au Béout, on rencontre un petit bâtiment en pierre :

… Puis une belle rangée d’arbres :

… Peu avant le sommet du Béout, vue sur la ville de Lourdes :

… et les hauts massifs pyrénéens :

… La météo ayant annoncé de la pluie, nous avons rebroussé chemin avant d’atteindre le sommet du Béout, afin de profiter du lac de Lourdes par beau temps :

… Nous retournerons sur le parcours du Béout en septembre pour le terminer et profiter de la vue, avec arbres regarnis de feuilles, sur les vallées de Lourdes et Batsurgère…

Pyrénées avril 2018… Jour 1 & 2

Jour 1 (8 avril 2018) Pour notre escapade pyrénéenne de printemps, nous sommes descendus dans un bel hôtel d’Argelès-Gazost, « Les Cimes », d’où nous sommes montés sous la pluie à la chapelle de Piétat de Saint Savin :

Dans la soirée, nous étions de retour à Argelès, la pluie avait cessé et le ciel était moins chargé :

Jour 2 (9 avril 2018) (08h24) : le ciel était dégagé, laissant présager une belle journée :

… Mais la météo prévoyant le retour de la pluie pour l’après-midi, nous avons choisi une randonnée facile : monter au sommet du Pic d’Alian (1089 m), entre Argelès et Lourdes, depuis le village de Viger (570 m) :

… en montant vers le pic d’Alian, on a une vue superbe sur la pyramide du Viscos (centre de la photo) :

… Zoom sur le fascinant Viscos au sommet encore enneigé (photo de Tauche) :

… Tauche étant essoufflé par la montée de la dernière pente sous le pic d’Alian, nous nous sommes arrêtés 5 minutes avant le sommet du pic pour nous reposer, manger et admirer la vue déjà superbe :

… Depuis le sommet du Pic d’Alian, beau panorama sur la vallée d’Argelès :

… Le poteau indiquant le sommet du Pic d’Alian :

… Depuis ce sommet, on peut aussi voir la ville de Lourdes, et le pic du Pibeste :

… Le Pic d’Alian est facile à repérer avec son bonnet d’arbres :

Pyrénées sept. 2017… Jour 3

Jour 3 (20 septembre 2017) Aujourd’hui nous avons décidé de monter au Col de Riou, une randonnée peu connue des touristes, sur un sentier bien balisé mais souvent raide, qui commence à partir de la rue de Pauze à Cauterets…

Après la rue de Pauze (altitude : 939 m), on passe devant les anciens thermes de Pauze, puis on arrive à l’hôtellerie de la Reine Hortense d’où on peut admirer Cauterets :

… Après 3 heures de montée depuis le départ, on arrive au Col de Riou (1949 m) qui relie la vallée de Cauterets à celle de Luz et offre dans un cadre sauvage (nous avons vu des marmottes gambader vers 1700 m un peu avant d’arriver au col) un panorama saisissant :


… Nous reviendrons l’an prochain pour nous avancer vers le pic du Viscos (2141 m) à partir du parking de Bédéret (1670 m) qui est dans la vallée de Luz (depuis le parking de Bédéret, il suffit de 45 minutes pour rejoindre le Col de Riou, au lieu de 3 heures depuis Cauterets)…

A partir du Col de Riou, il faut encore monter environ 2h15 pour atteindre le sommet du Viscos (passer devant les ruines de l’ancienne hôtellerie …

Merci au Petit Pyrénéen qui donne la marche à suivre pour arriver au sommet du Viscos… (nous sommes désormais de retour sur Bordeaux mais nous y monterons à nos vacances de l’an prochain !!)

Pyrénées Sept. 2017… Jour 2

Jour 2 (19 septembre 2017) Après notre incroyable séjour animalier, nous sommes retournés au lac de Suyen (altitude : 1536 m) pour continuer la randonnée que nous avions été obligés d’arrêter en avril cause neige au niveau de la toue de Doumblas :


… Aujourd’hui 19 septembre, l’été est passé par là et la neige a fondu depuis longtemps comme on peut le voir sur cette photo de la cascade de Doumblas (10h43) :

… 11h38 : Paysages beaux à coupe le souffle en montant vers le refuge du Larribet :


… 12h48 : après un peu plus de deux heures de marche depuis le lac de Suyen / cascade de Doumblas, nous arrivons au refuge de Larribet :

… A partir du refuge, il n’y a plus de sentier, il faut suivre les cairns et parfois s’aider des mains pour grimper vers le lac de Batcrabère (centre de la photo) (2211 m) (sur la droite le Pic Palas 2974 m) :

… la montée vers le lac de Batcrabère est pénible mais cela en valait la peine car nous avons pu voir des marmottes à l’état sauvage à quelques 5 ou 10 mètres de nous…

… 15h05 en redescendant vers le lac de Suyen, fleurs mauves des Pyrénées (colchiques !!) :

Pyrénées Sept. 2017… Jour 1

Jour 1 (17 septembre 2017) Pour notre escapade pyrénéenne de fin d’été, nous avons suite à un reportage vu sur TF1, décidé de visiter le parc animalier des Pyrénées (Argelès-Gazost) et de passer la nuit avec les loups dans la « cabane du trappeur » :

Avant de passer soirée et nuit avec les loups, nous avons fait le tour du parc qui héberge de charmantes marmottes :

… un mignon raton laveur :

… un remuant lynx :

… des malicieux ours :

… des spectaculaires loups :


… de paisibles daims…

… A partir de 18h, le parc ferme ses portes aux visiteurs donc Tauche et moi étions seuls (avec un couple qui était dans la cabane des ours), nous en avons profité pour remonter dans la partie haute du parc pour revoir les « seigneurs des cimes »…

… Isards (chamois des Pyrénées) …



… Lorsque le parc est vide, les « seigneurs » n’hésitent pas à s’approcher des cheminements visiteurs…

… une biche…

… un bouquetin des Alpes (sur le toit) et un cerf sika…

… d’autres bouquetins… gare aux coups de cornes, ne pas s’approcher de trop près !! …

… une expérience extraordinaire, nous recommandons surtout pour la partie « Seigneur des cimes » et la colline aux marmottes qui viennent vous manger dans la main… sans oublier bien sûr la fascinante… meute de loups !! …

Pyrénées avril 2017… Jour 3

Jour 3 (10 avril 2017) ce matin nous avons décidé de revenir au Lac d’Estom pour le voir sous la belle lumière d’avril, sublimé par la neige et l’air pur sans l’arôme de bouses de vaches :

En montant au Lac d’Estom, on longe le gave du Lutour et des portions du trajet sont encore enneigées :

Arrivée au refuge du Lac d’Estom fermé et le lac encore gelé :

Cette fois ci on n’a pas vu la Vierge, elle est probablement enlevée à cette époque de l’année pour éviter qu’elle soit volée :

Le lac d’Estom gelé (au premier plan les pieds d’un collègue randonneur) :